Réparer les vivants

AddThis Social Bookmark Button
Imprimer

OPAC Détail de notice

 

De Maylis de Kerangal

 

C’est l’histoire d’un cœur, de la mort mais surtout de la vie. C’est l’histoire du cœur de Simon, en mort cérébrale, des 24 heures qui suivent le constat abrupt, et l’histoire des renaissances promises.

Loin d’être un roman triste ou funeste, Réparer les vivants, qui fait de la transplantation son thème central est un bouquet de subtilité et d’émotions, des plus vives et douloureuses aux espoirs tantôt retenus tantôt éclatants. L’écriture de Maylis de Kerangal sert dans ses mouvements et rythmes distincts, dans ses colorations, les desseins magiques d’une histoire à rebours, celle non pas de vie à trépas mais de trépas à vie.

Maylis de Kerangal obtient aujourd’hui avec Réparer les vivants une nouvelle consécration recevant deux prix d’automne.